Les Barundi : UN PEUPLE UNI PAR SA MUSIQUE

La culture musicale burundaise est riche, variée, pleine d’inspirations et toujours créatrice d’expressions innovantes que seul le fin chercheur peut découvrir. Non seulement le Murundi chante et joue d’instruments musicaux divers ; mais, il est aussi lui-même une musique d’idées, de sentiments et de souhaits parfois mêlés de ses rêves vers une éternité qu’il ne définit jamais, mais qu’il désire vivement atteindre dans sa propre vision de l’univers. C’est pour cette raison sans doute que Jean-Baptiste NTAHOKAJA écrivait :

« Tout Murundi est musicien dans le cœur ».

Dans le Burundi traditionnel, le chant était toujours un discours très suivi et très écouté, raison pour laquelle son premier rôle est resté celui d’unir la société, de renforcer la cohabitation et la cohésion nationale, d’enseigner les vraies, mais aussi grandes valeurs humaines reconnues et devant être possédées par tout un chacun. Une seule langue d’expression et des inspirations artistiques puisées dans les mêmes coutumes et mœurs du Nord au Sud et d’Est en Ouest, voilà encore des atouts qui ont fait de la musique burundaise une bannière de fierté et une souche d’une solide sérénité nationale.
Chez les Barundi, toute activité, toute cérémonie, toute scène de la vie, sont ouvertes et clôturées par leurs chants ‘imvyino’ et leurs instruments chéris, l’Inanga, l’Umuduri, l’Ikembe, l’Umwironge, le tambour ‘Ingoma’, la poésie épique et pastorale, Ukwivuga amazina n’ibicuba, etc., et, bien sûr, les danses variées. La musique et le chant sont partout sur les hautes montagnes comme dans les plaines, telle une muraille puissante de protection qui garde jalousement le cœur de ce peuple UNI sous les échos d’un refrain sans arrêt soufflant dans la douceur des vents de nos fraîches saisons et nos merveilleux couchers de soleil quotidiens aux couleurs de pourpre. En effet, nul ne peut comprendre les profondeurs de la pensée du Murundi sans avoir d’abord pénétré les profondeurs de son expression musicale.
Réalité évidente, les Barundi ne se faisaient jamais cadeau d’instruments de musique ; cela n’était pas dans leur tradition. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils savaient que chacun, si pas chaque « Rugo », devaient en posséder un ou deux ou trois tout naturellement. Était-ce un devoir ? Nullement pas ; mais plutôt le recours à la possession d’un emblème national commun à une époque où le drapeau tricolore n’existait pas encore.
C’est également dans cette même VISION D’ UNITÉ  que le CONCOURS MUSICAL « GOLDEN PIANO DU BURUNDI », prévu les 29 et 30 Janvier 2016, se veut d’être une occasion spéciale de rassembler de nouveau tous les musiciens Burundais, ceux se trouvant sur place et ceux vivant actuellement dans les pays voisins. L’invitation est adressée à tous. Tous, sans exception, ont le droit de venir participer à ce GRAND ÉVÉNEMENT MUSICAL, non seulement pour gagner des prix, mais aussi pour S’UNIR A LA FAMILLE NATIONALE DES MUSICIENS BARUNDI.

« Dans le doute, il faut choisir d’être fidèle »
(François Mauriac, écrivain français, 1885-1970)

Nous contacter :
INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega, Burundi
Tel : +257 79 877 097 ou +257 77 758 123
E-mail : baransajust@gmail.com
https://musicologygitega.wordpress.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s