3ème Partie : « LA MUSIQUE TRADITIONNELLE BURUNDAISE, TRÉSOR DE NOTRE HISTOIRE ANCIENNE. »

3ème Partie : « LA MUSIQUE TRADITIONNELLE BURUNDAISE, TRÉSOR DE NOTRE HISTOIRE ANCIENNE. »

Comme l’avait fait le grand musicien Burundais CANJO Amissi dans sa chanson « NTACICA NK’IRUNGU », tirée d’un conte de la musique traditionnelle « Ibitito », de même, un jour, un chanteur de la génération actuelle pourrait, pourquoi pas, s’inspirer aussi de « INANGA YA MACONCO » et la développer en une belle chanson burundaise moderne qui ne manquerait pas d’épater le public tant Burundais qu’étranger, et être vendue avec succès sur le marché musical international. Cependant, n’oublions pas qu’actuellement, les chercheurs ethnomusicologues du monde entier sont sérieusement à pied d’œuvre dans tous les pays, pour chercher de nouvelles inspirations dans les musiques traditionnelles non encore exploitées, afin d’alimenter le marché combien florissant de la WORLD MUSIC. C’est pourquoi, à défaut d’un musicien Burundais qui pourrait exploiter et valoriser vite l’ « INANGA YA MACONCO », nous risquons de la retrouver bientôt déjà travaillée, modernisée et en vente ailleurs. L’argent qui devrait rentrer dans les poches de nos musiciens ira ailleurs !

Nous en appelons donc à l’attention des musiciens Burundais de la présente génération de prendre vraiment conscience de leur rôle pour sauvegarder et promouvoir notre propre musique. Kidumu, Big Fariouz, Steven Sogo, Yoya Jamal, Emy Niwizere, Rally Joe, Lolilo, Samantha, Christa Mugisha, et vous tous que nous ne mentionnons pas ici par manque de place, VOUS ETES TOUS LES ETOILES DE LA MUSIQUE BURUNDAISE. Alors, BRILLEZ SUR L’UNIVERS MUSICAL DE VOTRE CHER PAYS. BRILLEZ, BRILLEZ POUR LA GLOIRE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE. NOUS COMPTONS SUR VOUS ! Tournez vos regards et vos cœurs vers la Musique traditionnelle Burundaise : elle est riche, originale, intacte, attrayante, belle, unique au monde !

Le Département de recherches ethnomusicologiques de l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA est disposé à travailler avec vous, à vous encadrer et surtout à vous faire profiter des résultats de ses recherches afin que vous fassiez un bon départ dans cette noble mission QUI EST, ET RESTERA TOUJOURS LA VOTRE. C’est pourquoi, L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA VOUS INVITE TOUS A VENIR PARTICIPER AU PREMIER CONCOURS MUSICAL « GOLDEN PIANO DU BURUNDI » prévu les 29 et 30 Janvier 2016. Venez, et nous nous assoirons ensemble pour discuter de cet important PROJET DE PROMOTION DE LA MUSIQUE BURUNDAISE.

Et, voici la troisième et dernière partie de la célèbre chanson traditionnelle, « INANGA YA MACONCO ». Qu’elle vous inspire dès cette nuit même !

Wa mwana afata akayira aragenda, mwa bantu mwe,
Aratura ku kirimba kwa sekuru wiwe,
Amusanga araryamye, ngo yaryamye ngo mu rugo.

Wa mwana aramuramutsa,
Aramutsa sekuru, Ati sekuru w’iwanje,
Je ndagize, ngo gakeye ;
Sekuru arihorera.
Ati ndagize gakeye;
Sekuru arihorera.
Ati ndagize gakeye, gakeye sogokuru wanje ;
Sekuru arihorera.

Wa mwana ishavu riramwica, mwa bantu mwe,
Ati ibi bintu sindabizi.
Asubiza inyuma, ngo arataha imuhira iwabo,
Wa mwana, Sekuru, ngo bitavuganye.
Aha ashitse mw’irembo, wa mwana arakebuka,
Arabarira sekuru, Ati uranciye mu bibondo vyawe ?
Ndagiye, ga sogokuru, Je ndagiye sinkigaruka,
Sinkigaruka ngo aha iwawe

Sekuru agira akagongwe, Ati sigaho, mwananje,
N’ugaruke ndakubwire :
Ati ukubabara nababaye, mwananje we,
Aho ubona nasavye,
Rurebeya yaragiye sindabizi iyo yagiye !

Wa mwana aca ararimena, mwa bantu mwe,
Ati sigaho, ga sogokuru we,
Ati aho mawe yava ngaha, ga sogokuru we,
Yayitwaye mu gikwembe, ayishira ngo dawe!

Aca ava hasi aramuterura, mwa bantu mwe,
Ati uragakura mwananje, Urakarererwa i Burundi.
Aca ahamagara ingabo ziwe, mwa bantu mwe,
Ng’urya mwana mumugabire!
Muce mugenda kw’irembo kwa Maconco
Ngo mukore, ngo ico mushaka, n’ukumenja ngo yamenje.

Za ngabo ziragenda ziratura kw’irembo,
Kw’irembo kwa Maconco.
Umugore wiwe abibonye, mwa bantu mwe,
Yiruka imuhira iwiwe,
Ati ngaho Maconco, ngaho, ngo, turatewe,
Sobukwe araguteye, Oya genda utabaze
Utabaze uwutwara.

Amena ikirimba aragenda, mwa bantu mwe,
Aragenda kwa Digidigi,
Ati nyamara ga Digidigi, Databukwe aranteye,
Anteye n’ingabo ziwe, Oya, ngwino, ngo, untabare;
Digidigi ngo agira ubwoba

Ati genda ubarire Kanugunu w’i Busumbura, ga Maconco,
Aze, aze agutabare.
Afata ibarabara ry’Abadagi, mwa bantu mwe,
Aratura ngo i Busumbura:
Nyabuna ga kanugunu, Databukwe aranteye hamwe n’ingabo ziwe
Oya ngwino untabare!

Kanugunu agira ubwoba, mwa bantu mwe,
Ahava aremera aragenda ;
Ati, Yamara ga Maconco, Oya, hogiyo tugende.
Yakira igikoti ngo afise, mwa bantu mwe,
Agishira ngo mu kwaha,
Ashiramwo ibasitori, ayitwara mu kwaha ;
Bafata inzira baraduga, mwa bantu mwe,
Baratura mu Maramvya.

Kanugunu agira ubwoba,
Ati sigaho, ga Maconco, niwumve nguhanure :
Genda wubahe sobukwe, mugabo, akuganze,
Ga Maconco we.
Yaguhaye intara uratwara, ga Maconco,
Aguha n’umugeni wiwe.

Ngo Maconco avyumvise,
Ati jeho, n’ugupfa napfuye.
Ahitana icumu yari afise ry’ikigobe, mwa bantu mwe,
Aritera ngo Kanugunu,
Rica mu kwaha riramuhusha.
Kanugunu yakira ibasitori ngo mu kwaha, mwa bantu mwe,
Ayikubita mu gahanga, mu gahanga kwa Maconco,
Ati Umumenja turamwishe.

Et voilà, une histoire bien émouvante du Burundi ancien! Il  en existe des centaines, des milliers même, qui attendent que nos musiciens en fassent des tubes modernisés à être vendus jusqu’au-delà des frontières du Burundi.

« Dans le doute, il faut choisir d’être fidèle »
(François Mauriac, écrivain français, 1885-1970)

Nous contacter :
INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega, Burundi
Tel : +257 79 877 097 ou +257 77 758 123
E-mail : baransajust@gmail.com
https://musicologygitega.wordpress.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s