Photo prise le 1er Juillet 1977 dans les jardins du Palais du 1er Novembre a Bujumbura.

UN « ORCHESTRE NATIONAL DU BURUNDI », POURRAIT-IL RENAITRE UN JOUR ?

Ce sujet est souvent débattu par plusieurs amis de la Musique Burundaise autant que par certains des musiciens de la génération actuelle. Nous ne pourrions pas ne pas en parler dans ces pages exclusivement consacrées à « LA PROMOTION DE LA MUSIQUE BURUNDAISE ». Quoiqu’il en soit, c’est une preuve que les Barundi gardent en mémoire un bon souvenir du travail accompli par le groupe musical baptisé « ORCHESTRE NATIONAL » au Ministère de la Culture depuis 1977, qui était dirigé par Justin BARANSANANIKIYE.

En effet, à l’heure où les musiques des autres pays envahissent le Burundi et influencent sérieusement le travail de nos musiciens, les faisant même dévier de leur source d’inspiration traditionnelle burundaise, il est bon de réfléchir justement à ce que devient la Musique burundaise. En 1977, lors de la création du tout premier « ORCHESTRE NATIONAL », les cœurs des Barundi étaient remplis de sentiments d’espoir, de soulagement et de fierté avec la sortie des premières chansons travaillées et produites par ce groupe, entre autres : Indege irahinda, Imvumero yawe ni yo ngomagoma, Ntacica nk’irungu, Umugabo w’ukuri, Ingo ncuti ingo ummare ibicuro, etc, et les deux années qui suivirent : Nkandira, Agacaca karanteze, Incuti irahumuriza, Mpaye umukenyezi, Ngira mpere Udusiga, etc.

Bien sûr, cet excellent travail était signé par de grands musiciens, dont CANJO Amissi (Compositeur, chanteur et guitariste), KIRUNDO Gérard (Compositeur, chanteur et guitariste), Justin BARANSANANIKIYE (Compositeur, chanteur et organiste/pianiste) , Magloire NIBIGIRWE (alias Buddy, bassiste et arrangeur), Adolphe BIGIRIMANA (Compositeur, chanteur, guitariste et arrangeur), Emmanuel SINDAYIGAYA (Compositeur et chanteur), Jean-Pierre MISAGO (2e bassiste), Evariste NIYONKURU (batteur), Aloys NDAHIGEZE (guitariste), Jacques Dutronc (2e batteur). Sans oublier, bien sûr, les jeunes filles Chanteuses, Rose TWAGIRAYEZU, Chantal NIYIBIZI, Béatrice MANIRAMBONA, Sidonie NZEYIMANA, Pélagie CISHAHAYO, Goreth HABONIMANA.

Presque tous les musiciens Burundais de la génération actuelle n’ont ni vu ni connu ces premiers pionniers de la Musique Burundaise. Et, de toute cette merveilleuse équipe, il n’y a que quatre qui sont encore en vie : Justin BARANSANANIKIYE, Rose TWAGIRAYEZU, Magloire NIBIGIRWE (alias Buddy) et Goreth HABONIMANA. Ces deux derniers évoluent à l’étranger. Tous s’accordent sur le même point, et disent qu’IL FAUT QUE LE GOUVERNEMENT DU BURUNDI CREE DE NOUVEAU UN GROUPE MUSICAL BAPTISE « ORCHESTRE NATIONAL » qui prendrait en mains la promotion d’une véritable Musique Burundaise Moderne, et servirait par là-même de modèle aux musiciens burundais actuels. Mais, ce groupe devrait être bâti sur de nouvelles bases afin de pouvoir affronter les défis professionnels de l’heure en rapport avec l’évolution et les développements déjà atteints dans le domaine musical aujourd’hui. Ils suggèrent que les membres d’un nouvel « ORCHESTRE NATIONAL DU BURUNDI » aujourd’hui, devraient tous, sans exception, être d’abord formés dans la connaissance de la science musicale et de l’Industrie de la musique afin d’ouvrir et élargir leur vision pour la conquête des marchés internationaux.

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s