LE ROI MWEZI GISABO LÈGUE LA MUSIQUE TRADITIONNELLE ‘INANGA’ A SON PEUPLE.

(Préface du livre « De l’Inanga à la Guitare Classique… « , de Mgr. Justin BARANSANANIKIYE)

Un vieillard Rwandais âgé de plus de quatre-vingts ans, réfugié au Burundi, habitait le quartier de Ngagara à Bujumbura, près de la Paroisse de l’Eglise Méthodiste Libre où je travaillais en 1981. Il me rendait visite tous les soirs, me racontant des récits intéressants pendant qu’il sculptait soigneusement des bâtonnets en bois de cèdre dont il m’en donna un comme souvenir. Un jour, il me raconta cette belle histoire, laquelle, disait-il, lui avait été contée par son grand-père qui fut contemporain de Mwezi Gisabo, Roi du Burundi :
« Tu sais, mon petit enfant, mon grand-père m’a dit qu’un jour, le Roi du Rwanda envoya trois espions pour s’enquérir sur les lieux où l’armée du Roi Mwezi campait quand elle se préparait à lancer une attaque contre le Rwanda, car ils étaient toujours rivaux. Ces espions partirent de nuit et mirent six jours pour atteindre les montagnes environnant Buhiga où Mwezi Gisabo était en train d’organiser son armée. C’était la nuit, bien sûr, car ils ne voulaient pas se laisser détecter.
« Ces espions avancèrent doucement au travers des broussailles en suivant la lumière du feu qui était allumé à plusieurs endroits dans le camp. En s’approchant, ils entendirent une belle musique de l’ « Inanga » jouée par un artiste de talent pendant que tout le camp, silencieux, écoutait en buvant les dernières gouttes de bière de sorgho restées de la journée. Plusieurs commençaient d’ailleurs à s’endormir parce qu’ils ne craignaient point d’attaque soudaine du Roi du Rwanda.
« Mon petit enfant, poursuivit le vieillard, tu sais ce qui s’est passé ? Les trois espions se sont cachés derrière un buisson, écoutant la douce musique de l’Inanga, et, l’un après l’autre, ils se sont endormis complètement à leur tour. Au premier chant du coq, des bergers du Roi Mwezi qui lui apportaient du lait, les trouvèrent ronflant et tout couverts de rosée. Ils en informèrent vite les chefs de l’armée de Mwezi qui arrivèrent à la hâte et les réveillèrent. Par leurs réponses, Ils constatèrent qu’ils parlaient le Kinyarwanda.
« Les ayant ligotés, ils les conduisirent devant le Roi Mwezi Gisabo au lever du soleil. Celui-ci, après avoir ordonné qu’on leur otât les liens, leur demanda :
• D’où venez-vous, mes enfants ?
• Du Rwanda voisin, Majesté.
• Et, qu’êtes-vous venus chercher ?
• La paix seulement, Oh, Roi du Burundi, la paix ! Nous sommes arrivés de nuit et, ne voulant pas perturber votre camp, nous nous sommes reposés derrière ce buisson-là en écoutant votre merveilleux joueur de l’Inanga, et nous sommes endormis sous les douces caresses de cette belle musique.

Le Roi Mwezi, qui avait deviné que c’étaient des espions, leur dit : “Et si je vous relâchais, que diriez-vous au Roi du Rwanda à votre retour là-bas ?
Tous à la fois répondirent:
• Nous lui dirions que vous avez de si bons joueurs de l’Inanga qui, par leur musique, parviennent même à endormir et à affaiblir leurs ennemis.

Ayant ordonné qu’on les laissât partir, Mwezi Gisabo se tourna vers son armée et dit : “Le jour où les Barundi et leurs enfants cesseront de jouer de l’Inanga, le Burundi ne sera plus protégé et même nos vaches ne donneront plus leur lait ”

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s