ÉVITER LES ERREURS DU PASSE POUR SAUVEGARDER ET PERPÉTUER NOTRE PATRIMOINE MUSICAL NATIONAL.

Le fait qu’aujourd’hui les responsables culturels du Burundi soient toujours en train de tergiverser, ne voyant pas l’issu du tunnel dans la question de PROMOTION DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE, nous révèle très bien que cette question n’est pas à considérer comme une situation survenue subitement en ce 21e siècle. Elle a un passé au cours duquel elle s’est construite et s’est imposée au fil des décennies, profitant des erreurs commises progressivement dans l’organisation à la base et la prise en charge du secteur musical au niveau national. Tous les Barundi, sans exception, sommes responsables dans les efforts visant à sauvegarder et à perpétuer notre patrimoine musical traditionnel, en le transmettant correctement à la génération montante qui n’a pas connu les beaux jours d’antan où notre culture était encore ce qu’elle devait être dans sa vraie valeur.

Nous devons donc, à tout prix, reconquérir l’héritage perdu, en ÉVITANT DE RETOMBER DANS LES ERREURS DE NÉGLIGENCE ET DE REJET CULTURELS DU PASSE, et nous réveiller tous maintenant en initiant nos enfants à nos pratiques musicales et nos danses, en leur faisant à la fois aimer notre langue dans toutes les tournures de sa pureté, nos anecdotes d’humour de Samandari et Inarunyonga, nos adages, nos contes de Sarukwavu et Sarugwe, mais aussi en leur servant les mets que grand-père et grand-mère mangeaient autrefois, sans oublier le port de nos différents costumes traditionnels, symboles d’un peuple fier de ce qu’il est.

L’heure a sonné où nous devrions transporter l’esprit de nos enfants vers la découverte de leur univers original qui leur a été arraché par les civilisations faussement prétendues « fortes », qui, pourtant, ne peuvent que les déformer perpétuellement et faire d’eux de faux mendiants culturels, alors qu’ils sont héritiers et propriétaires d’une culture musicale riche et recherchée par les peuples des horizons lointains.
« Le seul moyen de transmettre aux générations futures ce riche héritage culturel de nos chansons et danses traditionnelles, a toujours été et restera celui de laisser les enfants s’y associer librement dès leur jeune âge », écrit Mgr. Justin BARANSANANIKIYE en marge de son nouveau livre : « Musiques Traditionnelles, Vocales et Instrumentales du Burundi ».

C’est à partir de là que nos enfants, futurs responsables culturels que nous préparons et façonnons, s’imprégneront dès leur jeune âge de notre véritable identité culturelle musicale qu’ils graveront pour toujours dans leurs cœurs et dans leurs esprits, pour enfin s’en inspirer dans les créations nouvelles de MUSIQUES BURUNDAISES que le monde entier recherchera. Mais, comment cela sera-t-il possible, si, au lieu de jouer de l’ « Inanga » ou de l’ « Ikembe » le soir pour sa famille après le repas, papa ne regarde que des films (souvent non adaptés) à la télévision, et que maman ne fait plus une démonstration de danses aux rythmes de « Uraraba irembo Mutsama iragiye » ou de « Ku Muyange wa Nzorirenga » devant ses filles, futures mères appelées à donner naissance à une nouvelle génération d’hommes et de femmes qui porteront en eux l’âme de la culture intacte du vrai Murundi ?

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s