CANJO AMISSI: Modèle dans la sauvegarde de La langue ‘KIRUNDI’ dans les chansons modernes.

CANJO AMISSI: Modèle dans la sauvegarde de La langue ‘KIRUNDI’ dans les chansons modernes.

L’auteur-compositeur-interprète de ‘Ntacica nk’irungu’, ‘Umugabo w’ukuri’, ‘Sokuru yari intwari’, ‘Garukira aho’, ‘Ntukajane nyabahururu’, ‘Hora ihorere mama’, ‘Mbega mukobwa ko ugenda vyanka’, ‘Ewe Burundi ngira ndakuririmbe’, pour ne citer que celles-là, est né au camp swahili à Ngozi en 1957. Après ses études primaires, il entre au Collège de Burengo à Ngozi, dit « Collège Don Bosco » où il termine comme Instituteur diplômé en juin 1977, écrit Mgr. Justin Baransananikiye dans son livre ‘De l’Inanga à la Guitare Classique’. En Octobre 1978, il entre à la faculté des Lettres à l’Université du Burundi et se fait recruter en même temps par l’orchestre AMABANO de la Radiodiffusion nationale du Burundi dont David Nikiza venait d’être renvoyé. Mais, ce n’est pas parce qu’il a fait les Lettres qu’il est devenu auteur de si beaux poèmes qu’il a chantés en langue Kirundi. Non. CANJO était déjà connu bien avant des mélomanes burundaises comme le Kirundiman  de la musique burundaise depuis qu’il avait fait trembler l’assistance au campus Kiriri par sa chanson-choc ‘Ntacica nk’irungu’ qui lui a valu son premier PRIX DE LA MEILLEURE CHANSON BURUNDAISE au Concours de la chanson organisé par le Ministère de la culture en Juillet 1977. Mgr. Justin Baransananikiye, son proche collègue à l’orchestre national (1977-1979), et qui était membre du Jury dudit concours, écrit dans son livre :
« Lors de l’échange que j’ai eu avec Ndirabika et Ndenzako (également membres du Jury) à la sortie de la salle de spectacle après le Concours de la Chanson que Canjo venait de remporter, ils firent les commentaires suivants:  ‘J’étais profondément attristé de n’avoir plus pu chanter hors de l’Eglise depuis la disparition de mon ‘enfant dans l’Art’, Shungura. Mais, à la vue de ce jeune poète-chanteur, Canjo, c’est comme si je le revoyais ressuscité pour que nous continuions l’œuvre que nous avions commencée. ‘ (Ndenzako Michel)

Et, Ndirabika, d’ajouter : ‘ Avec la naissance récente de l’Orchestre national, je pense personnellement qu’avec l’apport de cet artiste inhabituel qu’est Canjo Amissi, nous pourrons gagner la bataille de revalorisation de notre musique. » (De l’Inanga à la Guitare Classique, Une Histoire de la Naissance de la Musique Burundaise Moderne, page. 68). Saluons-le une fois de plus dans cette célèbre chanson qui a même été retenue comme indicatif d’ouverture des émissions de la Télévision Burundaise.

EWE BURUNDI NGIRA NDAKURIRIMBE.

REFRAIN :
Ewe Burundi, ngira ndakuririmbe,
Ewe Burundi, ngucurarange
Ewe Burundi, ngira ndakuririmbe
Ewe Burundi, ngucurarange.
Usa n’akayaga ko ku mugoroba
Usa n’amazi y’umusarara
Eka usa n’Imana yakungabiye,
Eka usa n’Imana yakungabiye !

Ese uwakubonye harya mu gitondo,
Ewe Burundi uko uteye igomwe,
Uko imisozi yawe isayangana,
Ni ko ikiyaya gihungabana !

REFRAIN

Ese uwakubonye mu mashoka y‘inka,
Inyambo zawe zikwigina,
Amazi atemba, inyoni ziririmba:
Bihayagiza ubutore bwawe!

REFRAIN

Ese uwakubonye mu mataha y‘inka
Ewe Burundi uko uteye igomwe
Akayaga kaguca irya n’ino
Abana bawe baguteramiye!

REFRAIN:
Ewe Burundi, ngira ndakuririmbe,
Ewe Burundi, ngucurarange
Ewe Burundi, ngira ndakuririmbe
Ewe Burundi, ngucurarange.
Usa n’akayaga ko ku mugoroba
Usa n’amazi y’umusarara
Eka usa n’Imana yakungabiye,
Eka usa n’Imana yakungabiye,
Ewe Burundi !

Qui nous fera croire le contraire ? Musicien-patriote, défenseur de l’honneur de son pays, il est mieux connu encore dans ce rôle à travers ses deux chansons ‘Umugabo w’ukuri’ et ‘Sokuru yari intwari’ que nous avons évoquées sur ce site dans notre article intitulé : « CANJO AMISSI, MUSICIEN ET AMBASSADEUR D’UN PATRIOTISME POSITIF ». Mgr. Justin Baransananikiye, QUI SOUHAITERAIT MÊME QUE L’ÉTAT BURUNDAIS DÉCERNE A CANJO UN PRIX POSTHUME de « MEILLEUR MUSICIEN AUTEUR DE POÈMES EN KIRUNDI », met le comble à son appréciation en ces termes :

« …Canjo Amissi était également l’auteur des paroles de ses propres chansons. Il les travaillait soigneusement, en revoyait les expressions et y ajoutait des vocables adéquats qui ciblaient avec les thèmes qu’il chantait. Durant toute la période pendant laquelle je l’ai connu comme collaborateur au sein de l’Orchestre national du Burundi, de 1977 à 1979, il ne pouvait accepter que nous commencions à répéter une de ses nouvelles compositions avant qu’il l’ait jouée et chantée devant nous tous pendant au moins deux semaines d’affilée. Parfois il attendait même un mois en se méfiant de nos bonnes appréciations, et travaillait encore mieux la chanson en question en la modifiant, en l’enrichissant, en changeant ses accords, etc. Mais il n’en changeait jamais les paroles. Il était vrai poète et possédait parfaitement sa langue maternelle, le Kirundi. Quel génie il était, ce jeune homme ! » Ce prix réclamé pour CANJO aiderait à attirer l’attention des musiciens Burundais de la génération actuelle à repenser leur travail de la langue KIRUNDI dans leurs chansons.

INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega, Burundi
Tel : +257 79 877 097 ou +257 77 758 123
E-mail : baransajust@gmail.com
https://musicologygitega.wordpress.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s