SOKURU YARI INTWARI : CANJO AMISSI, une démonstration de la suprématie de l’originalité musicale pentatonique africaine.

SOKURU YARI INTWARI : CANJO AMISSI, une démonstration de la suprématie de l’originalité musicale pentatonique africaine.

Tout comme la chanson « NTACICA NK’IRUNGU », Canjo Amissi revient ici avec une œuvre phare bâtie exclusivement sur le modèle pentatonique de la Musique traditionnelle africaine en général. Ce fin compositeur qui nous a quittés si tôt, à 39 ans seulement (1957-1996), était bien parti sur la bonne voie de promotion de l’art musical et des styles de chant traditionnels du Burundi, les faisant accepter sans déformation au sein de l’accompagnement instrumental moderne, SANS JAMAIS HEURTER L’OREILLE DE L’AUDITEUR LE PLUS FIN.

C’est certainement ce pouvoir quasi magique de Canjo de concilier les deux musiques (l’occidentale et la burundaise) dans un style nouveau, qui a frappé et convaincu le Jury du Concours « Découvertes 81 » à primer son chef d’œuvre « SOKURU YARI INTWARI ».

SOKURU YARI INTWARI

REFRAIN :
Ahimama, iwe, ahimama iwe,
Ahimama, iwe, ahimama, iwe,
Sokuru yari intwari !
Ahimama, iwe, intwari mu rugamba!

Yarageresha umwansi agatinya,
Akaja mu rugamba, ababisha bakanyegera:
Ngo ngabo mu gisaka kwa Inamusuhe,
Abandi bagatemba, bakageragera,
Umve iyo nganji!

Hari abakurira kwa Gisabo,
Abadasigana ku kirimba,
Intamemya hakurya ya Rusizi;
Ubukomezi bwabo amabuye yaribeshe,
Umve iyo nganji!

Imyaka yaragiye, ijana n’ibisiga,
Umuco uraseruka, amahoro araza;
Ahavuga amacumu n’imiheto,
Havuga ingoma n’inanga,
Ahaseseka amaraso n’amarira,
Haseseka amata n’ubuki;
Havyagira ingoma n’ingingo,
Amahoro nayo arasasagara
Umve iyo nganji!

Ahimama, iwe, ahimama iwe,
Ahimama, iwe, ahimama iwe,
Ahimama, iwe, iryo iragi rya sokuru
Ahimama, iwe, nzoriraga abanje;
Ahimama, iwe, iryo iragi rya sogokuru
Ahimama, iwe, nzoriraga abanje ;
Ahimama, iwe, ni ubumwe, ni amahoro,
Ahimama, iwe, ubumwe iwacu,
Ahimama, iwe, no kw’isi yose,
Ahimama, iwe, amahoro iwacu,
Ahimama, iwe, amahoro kw’ isi yose!

Dans nos études poussées à l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA, cette chanson est exploitée sur trois volées:
– Comme style nouveau créé pour des musiques nouvelles burundo-occidentales
– Comme modèle probant de réussite d’une chanson tirée des épopées traditionnelles burundaises remixées avec des instruments modernes.
– Comme document d’étude sur la linguistique ‘Kirundi’ appliquée dans la musique moderne.

Il est étonnant par contre de constater que , malgré toute cette riche symbiose de valeurs artistiques musicales originales imprimées par Canjo dans cette chanson, IL N’Y A AUCUN MUSICIEN BURUNDAIS QUI AIT TENTE NE FUSSE QUE D’IMITER ET D’EXPLOITER CE NOUVEAU STYLE DE CANJO. Pourtant, il venait d’ouvrir la voie à nos auteurs-compositeurs-interprètes de se lancer à la conquête des podiums musicaux panafricains et internationaux en imposant ce style de musique comme apport du Burundi dans les « MUSIQUES DU MONDE ». Toutefois, il n’est jamais tard de le faire.

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s