TRANSCRIPTION DES CHANSONS BURUNDAISES SUR PARTITIONS MUSICALES POUR CONSERVATION ET DIFFUSION

Le programme visant la « TRANSCRIPTION DES CHANSONS BURUNDAISES SUR PARTITIONS MUSICALES POUR CONSERVATION ET DIFFUSION » est l’un parmi plusieurs autres entrepris par l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA pour promouvoir la Musique burundaise. Il vise toutes les chansons populaires « IMVYINO » de la tradition musicale burundaise ainsi que les nouvelles œuvres composées par les musiciens burundais modernes.

En effet, un Établissement Culturel spécialisé en musique comme l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA, ne pourrait pas se dissocier de l’action internationale accomplie depuis des siècles par les auteurs-compositeurs des pays développés, qui ont pris soin de transcrire en musique des milliers de chants et œuvres musicales classiques sur lesquelles nous nous basons nous-mêmes dans l’apprentissage musical et les études soit des accords, de l’harmonie, etc.

Le « Manuel de Chants pour Élèves et Écoliers » que nous présentons aujourd’hui est le fruit d’un travail assidu réalisé par les lauréats de la première promotion de l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA sortis en Septembre 2015. C’est sans doute un pas signifiant pour le Burundi, que d’avoir des jeunes maîtrisant la connaissance de la science musicale, lesquels vont désormais pouvoir écrire des livres de chants sur partitions dont les écoles et autres utilisateurs ont tant besoin.

Par cette occasion, nous voudrions appeler et pousser tous les musiciens amateurs du Burundi à s’ouvrir aux réalités nouvelles en acceptant d’apprendre aussi cette science. Quels sont les avantages que nous y trouvons ?

– Les nombreuses fautes techniques et pédagogiques même qui étaient toujours commises notamment dans l’enseignement des chansons disparaîtront, étant donné que la transcription en musique rendra l’écriture des chansons conforme aux principes et règles de la musique.

– La mise à la disposition du public de manuels de chants avec partitions musicales facilitera la tâche aussi bien aux enseignants qu’aux apprentis. La musique originale des œuvres restera ainsi intacte pour toujours.

– Nous savons, par ailleurs, que la musique (les partitions musicales) des œuvres fait partie des éléments requis par les organisations internationales de protection des Droits d’auteurs en cas de demande d’enregistrement.

– Les manuels de chants avec partitions musicales constituent également un moyen de diffusion standard du patrimoine musical d’un pays. Pour le cas spécifique du Burundi, nous aurons ainsi créé la possibilité d’apprendre, d’enseigner, de chanter de la même manière nos différentes chansons dans toutes les régions du pays.

– Ces manuels éclaireront aussi divers chercheurs Burundais ou étrangers en quête de références sur l’histoire, la sociologie, les arts et l’Ethnomusicologie du Burundi.

La chanson « UMUGABO W’UKURI » de Canjo Amissi présentée ci-haut en affiche sur partitions musicales est extraite du manuscrit du « Manuel de chants pour Ecoliers et Elèves », qui doit encore être envoyé en impression pour une parution plus professionnelle. Plusieurs autres chansons ont y ont été écrites de la même manière. Ce programme, comme nous pouvons nous en rendre compte tous, requiert de grands moyens techniques, logistiques, humains et financiers. C’est pourquoi l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA lance de nouveau un appel aux partenaires individus/organisations pouvant soutenir ces travaux, de bien vouloir apporter leur appui à nos lauréats chercheurs qui continuent à faire des recherches au sein du Patrimoine musical Burundais à travers toutes les régions du pays. Nous contacter :

INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega, Burundi
Tel : +257 79 877 097 ou +257 77 758 123
E-mail : baransajust@gmail.com
https://musicologygitega.wordpress.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s