Emmanuel NKESHIMANA : le Roi de la Musique Traditionnelle Burundaise, « UMUDULI ».

Emmanuel NKESHIMANA : le Roi de la Musique Traditionnelle
Burundaise, « UMUDULI ».

Le fils adoré du Kumoso, région de l’Est du Burundi couvrant les provinces de Cankuzo, Ruyigi et Rutana, maître incontestable de la Musique traditionnelle burundaise « Umuduli », Emmanuel NKESHIMANA s’est imposé sur plus de trois décennies (1960-1990) comme unique artiste représentant cet art du chant accompagné à l’arc musical à l’échelon national. Sa renommée explose et atteint son point culminant sous le règne du président Micombero qui voulait même en faire un musicien de palais. Se jugeant indigne d’un si grand honneur, Nkeshimana demanda au chef de l’Etat de lui donner simplement un poste de radio pour qu’il puisse écouter ses discours librement chez lui dans son Kumoso natal primitif. Pourtant, aujourd’hui, il passe presque inaperçu et jamais mentionné ni sur les radios ni a la télévision à l’attention de la génération actuelle qui aurait beaucoup à apprendre de son art, et surtout de ses prouesses poétiques. Cet exploit de Nkeshimana sur l’« Umuduli » relatant une histoire humoristique d’une mère qui se dispute un homme avec sa fille, a fait rire plus d’un. Etait-ce une satire que l’artiste adressait indirectement à la société burundaise de son époque ? On y croit, car, ces musiciens d’autrefois étaient nos troubadours et connaissaient bien le pays voire même toute la sous-région qu’ils parcouraient librement sur invitations à diverses fêtes traditionnelles, ou tout simplement par curiosité de découvrir et d’apprendre toujours des nouveautés qu’ils reprenaient dans leurs chansons. Ils étaient vrais chercheurs !

Mbega, ngende kuja kuresha inkumi na ho mwumve ?

Bambewe, mama mbiribiri, mama, isumba inera.
Ewe, nzoribara, mama, nk’uribona.
Ndogwa he? Jewe, ndogwa kure.
Naragiye, mama, i Mukusi, mama, mwa Ruhinda:
Turahwana, ewe, n’iyo nkumi;
Ya nkumi, jewe, arambaza,
Arambaza, jewe, ambazagiza:
Izina ryawe,
Ewe, uri inde, nawe wa muhungu?
Nti, Ni jewe, nti rutore, mama, rweranda,
Ewe, rusoromwa, mama, n’ugomba,
Utagomba, yewe, akigira.
Nteye imbere nanje ndamubaza,
Mbega wa nkumi nawe, mbe uri nde ?
Ya nkumi, nanje arampisha;
Nanje nkubarire, nanje, izina ryawe?
Wa nkumi, jewe ndarimenya!
Nti ni jewe Majora wa Rujugira Mukondo uvuza amakonderi
Bibero bihinda amagembe, Inasenge wa Gihonzi,
Ncuti y’abakigera mu kigega

Twaragiye, ntera imbere, arambaza irindi ry’ubutore
Nti ni jewe, mama, ndi Rupande,
Jewe, ndi Rupande, mama, rwa Munyike
Rutaburwa, mama, n’ugomba, utagomba yewe akigira.

Twaragiye i muhira, ya nkumi, yew,e abwira nyina,
Uyu muntu, Mawe tumuhe iki ?
Nyina, nawe, mama, mbe asa ate?
Genda, mawe wirorere.
Nyina wiwe yaje arambona,
Amubwira, None mmuhe inzoga?
Mama, ntayimara !
Yampaye, yewe, ya nzoga y’indimano,
Yewe, nasomye, yewe, ndararama.
Twara, ubike, mama, sinywa inzoga !
Aragenda, ewe, abwira nyina,
Uno muntu, Mawe, ntanywa inzoga, none tumuhe iki?
Muhe urwarwa, mama, ntarumara!
Yampaye, yewe, n’urwarwa, nasomye, mama, nongera;
Ndongera, ewe, ubwa gatatu ;
Nasomye, mama, ubwa kane,
N’ubwa gatanu, jewe, ndongera.
Nyina nawe, Mbe wa mukobwa, ewe, tinya, mama, uyo ni so !
Ya nkumi na we ararahira, ati ambara neza, mama, uyo ni umukwe !
Nyina wiwe na we, ararahiye, atora inkoni, yemwe ngo barwane;
Ya nkumi, na we atora iyindi
Bambaza, None duhanure nawe, ga Rupande:
Bangwe, mbabarire, namwe muri mwebwe,
Ungomba n’akome, mama, ngo amasoro, emwe, nk’abiri.
Untera, ewe, akangema, Jewe ndamujana;
Umve, ngo umpusha, mama, simugomba!
Nyina wiwe, yewe arantera, ya masoro, mama, arampusha.
Ngo asubire, yewe, arampusha.
Ya nkumi nawe, arazana itangandore, mama, rya Munyana:
Yanteye, ewe, arangema, ngo asubire, yemwe arangema!
Uraba umbonye, mama, ndi uwawe!
Ba bagabo nabo bahanura: Nyoko wawe mama uramutsinze!
Ino nkumi, nanje, arambwira: None, ingo tugende, mama,
Kwa Buhinda, iyo urubere, mama, rwera kare,
Iyo inyange yera mu nda, iyo urubere, mama, rwera kare.

(Jugira cama c’amajoro wa Rujugira
Mukondo uvuza amakonderi Bibero bihinda amagembe
Inasenge wa Bihumbi, ncuti y’abakigera mu kigega)

Twaragiye, ntera imbere, arambaza irindi ry’ubutore:
Nti, Ni jewe, mama, Nyamuhura.
Irindi zina, mama, mbe uri nde?
Nti, Ni jewe, mama, Rwandiko.
Arambaza irindi ry’ubutore:
Nti, Ni jewe, mama, Ntirimuke, mbaye nikinze kwa Ruhinda.
Yewe nzoribara nk’uribona
Nzogwa he, jewe ndogwa kure
(Aho rero nari nkiri umusore nk’abo nkibasha kuja kuresha inkumi!)

La poésie d’Emmanuel Nkeshimana dans ses chansons était réputée de faire souvent allusion à des faits et personnalités de l’histoire du Royaume du Burundi et de celui du Buha voisin, que nous avons d’ailleurs mentionné dans un autre article comme étant l’origine de nos instruments musicaux « Ikembe » et « Umuduli ». Et, justement, RUHINDA qui est évoqué dans cette chanson était roi du Buha. Alors, une question se pose : Nkeshimana était-il aussi originaire du Buha dans l’Ouest tanzanien ? Quoi qu’il en soit, nous avons perdu un artiste-monument de notre histoire passée qui recelait dans sa mémoire un dépôt de nombreux récits inédits hérités par tradition orale.

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s