Lancement de TROIS PRIX MUSICAUX AU BURUNDI Lors de la CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DU JAZZ A GITEGA

Photo en affiche: l’Ensemble Polyphonique de
l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA

Première célébration bien réussie avec la participation de:
– L’Ensemble Polyphonique Vocal de l’Institut de Musicologie de Gitega, très acclamé pour l’exécution professionnelle de l’Hymne National « BURUNDI BWACU » en 6 voix et de chansons Negro-spirituals rappelant la vie dure des esclaves Noirs en Amérique (15e-19e siecles)
– D’un jeune orchestre constitué de jeunes talents futurs Jazzmen Burundais qui ont épaté le public: Elvin NDAGIJIMANA (Ingénieur civil, accordéoniste virtuose), Yves KAMI (Diplômé en Droit, chanteur et guitariste), Cédric NDAGIJIMANA (Médecin, pianiste et chanteur), Joël BARANSANANIKIYE (Pianiste), LANDRY (Bassiste), CRISPIN (Batteur).
– Du médecin dentiste Chinois, Dr Yang (saxophoniste)

A cette occasion, Mgr, Dr. Justin BARANSANANIKIYE a annoncé que l’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA lance TROIS PRIX MUSICAUX ANNUELS AU BURUNDI comprenant:
– LE PRIX « CANJO AMISSI » qui sera décerné chaque année lors d’un concours organisé à l’occasion de l’anniversaire de la disparition de Canjo, le 06 Avril, au meilleur auteur-compositeur Burundais qui se distinguera avec la meilleure poésie chantée en langue KIRUNDI. C’est cet élément qui a caractérisé Canjo dans « Ntacica nk’irungu », « Sokuru yari intwari », etc.

– LE PRIX « DAVID NIKIZA » qui sera également décerné chaque année lors d’un concours organisé à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition, le 19 Novembre, au meilleur auteur-compositeur Burundais qui se distinguera dans l’innovation musicale de la musique burundaise moderne intégrée dans les musiques internationales. C’est cet élément qui a caractérisé David dans « Shoreza Inyange », « Tamba amayaya Burundi », etc.

– LE PRIX « ANTOINE-MARIE RUGERINYANGE » qui sera décerné chaque année lors d’un concours organisé à l’occasion de la célébration de la JOURNEE INTERNATIONALE DU JAZZ, le 30 Avril, au meilleur auteur-compositeur Burundais qui aura travaillé des styles musicaux burundais sur les modèles créés par Antoine Rugerinyange puisés dans la musique traditionnelle burundaise et pouvant être développés en mixage avec le JAZZ. C’est cet élément qui a surtout caractérisé la carrière d’AFRICANOVA dans ses célèbres beats « Rugamba rwa mwaka », « Munzanire », « Kanyange », etc.

NOUS CONTACTER : INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega (Burundi)
Email-1: musicologygitega@gmail.com
Email-2: baransajust@gmail.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s