YVES KAMI présente : Son 2ème Album « UMWANYA »

Avec l’appui de l’Institut de Musicologie de Gitega,
YVES KAMI présente :
Son 2ème Album « UMWANYA »
(Entretien avec notre Rédaction)

RÉDACTION : Yves KAMI, merci d’avoir accepté de nous accorder cet entretien que vos fans attendent impatiemment après avoir appris que vous présentez bientôt votre second album. Pourriez-vous donner plus de précisions à propos du lieu, de la date et l’heure auxquels ce concert est prévu ?

KAMI : Merci. Je tiens d’abord à remercier vivement l’Institut de Musicologie de Gitega qui m’a offert son appui dans l’organisation de ce spectacle ainsi qu’au Centre Culturel Martin Luther King connu sous l’appellation AMERICAN CORNER de Gitega. Oui, le concert aura lieu le samedi 19 Août 2017, à partir de 16 heures, à ce même Centre culturel de Gitega. L’entrée sera gratuite. Toutefois quiconque souhaiterait faire un don de soutien est le bienvenu.

RÉDACTION : Il y a une question qui circule en ce moment au sein de l’opinion, voulant savoir pourquoi, au juste, Yves KAMI a-t-il choisi de donner le titre « UMWANYA » à ce nouvel album ?

KAMI : C’est simple. Le choix de ce titre provient de l’une des chansons que je présente intitulée également « UMWANYA » ou « LE TEMPS », dans laquelle je montre que le temps impose sa loi à la nature, aux hommes, et qu’il est souverain.

RÉDACTION : Et comment expliquez-vous cela ?

KAMI : Effectivement, dans la vie, il est des moments où l’homme désire ardemment que les réalités de bénédiction, de joie, de réussite qu’il vit, s’éternisent, et de là, demande au « TEMPS » de suspendre son vol également, de s’arrêter. A d’autres occasions, l’homme souhaite le contraire, désirant cette fois-ci sortir rapidement des circonstances difficiles qu’il traverse. Malheureusement, le « TEMPS » refuse de se faire bousculer. Ainsi, le « TEMPS » s’impose comme maître, comme l’Alfa et l’Omega en toutes choses.

RÉDACTION : L’ « Alpha et l’Oméga » pour signifier le commencement et la fin, n’est-ce pas ?

KAMI : Exactement. Bien plus, ce « TEMPS » prouve aussi que nul ne doit se vanter d’être au-dessus des autres, ou tout simplement se glorifier de ses actes d’infidélité, de trahison. De même, nul ne doit désespérer ni perdre courage quand les choses vont mal.

RÉDACTION : Je comprends, mais, d’habitude tout homme, à certaines époques de sa vie, est appelé à traverser des moments difficiles, des situations d’échec, n’est-ce pas?

KAMI : Mais cela ne devrait pas le rendre esclave d’une amertume éternelle, d’un désespoir sans fin. Car ce « TEMPS » dont nous parlons est une autorité invisible qui organise la succession de toutes choses dans un ordre que l’homme ne peut contrôler. C’est pour cette raison que, personnellement, je crains et respecte le « TEMPS » plus que toute autre chose, plus que la bombe atomique ou la détérioration de la couche d’ozone, ou les virus d’Ebola et du VIH/SIDA.

RÉDACTION : C’est profond ! Pourriez-vous maintenant faire, à l’intention de nos lecteurs, une brève présentation commentée du contenu de ce nouvel album « UMWANYA » ?

KAMI : Merci. Toutes les chansons sont chantées en langue KIRUNDI.
– La 1ère chanson est intitulée « BURUNDI », dans laquelle je fais un éloge de mon pays natal.
– La 2ème chanson est « UMUGENZI » où je présente les bonnes qualités marquant un véritable ami.
– La 3ème chanson est « NI UVE MU MAHANGA ». J’invite mon amie expatriée à rentrer au pays pour que je partage avec elle les délices et les beautés de notre chère patrie.
– La 4ème chanson est « MBEGA NZOHINDUKA ? » (Suis-je condamné à changer de caractère aussi ?) dans laquelle je me pose cette question à moi-même, au vu de nombreuses gens qui, une fois bénies et ayant prospéré dans la vie, se croient supérieurs et tournent le dos aux autres, devenant des loups farouches.
– La 5ème chanson est « INGO DUTAMBE ». J’invite tout le monde à s’associer à moi pour danser aux rythmes de notre vraie musique burundaise.
– La 6ème chanson est « UMUDIHO W’IWACU » où je fais une démonstration de ce que sont réellement les véritables rythmes musicaux de mon pays, le Burundi. Ici je cite les noms de mes aînés qui m’ont précédé et ont chanté et développé notre musique, depuis le célèbre joueur d’Umuduri, Emmanuel NKESHIMANA jusqu’à ce jour. A la fin j’exprime mon désir de pouvoir diffuser cette musique dans le monde entier.
– La 7ème chanson est « UMWANYA » qui a donné son nom à cet album. Le « TEMPS » révèle les secrets enfouis ; le « TEMPS » démonte et met à jour les équations sophistiquées derrière lesquelles les hommes se cachent.
– La 8ème chanson « URWARUKA TURASHOBOYE » dans laquelle je montre à la jeunesse que, grâce à l’énergie et aux connaissances qu’elle a acquises, elle est capable de bâtir un beau Burundi, un Burundi prospère.

RÉDACTION : C’est joli, ça, KAMI, Félicitations pour tout ce travail ! Nous espérons que les autres jeunes prendront votre modèle aussi. Alors, pour terminer, rappelons au public que le rendez-vous pour la présentation de l’album « UMWANYA » par Yves KAMI, est fixé au samedi 19 Août 2017 à 16 heures, au Centre Culturel de Gitega, communément appelé AMERICAN CORNER.

KAMI : Bienvenu à tous ! Ce sera gratuit.

Nous contacter :
INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA
B.P. 197 Gitega
Tel : 79 877 097
Email-1 : musicologygitega@gmail.com
Email-2 : baransajust@gmail.com
Website : http://www.musicologygitega.wordpress.com

Publicités

Publié par

MUSICOLOGY GITEGA

Ancien professeur de Musique, Justin BARANSANANIKIYE fut l’un des fondateurs de l’Orchestre national du Burundi en 1977. Il a participé à différents programmes inter-africains pour la promotion de la Musique tenus au Niger, au Bénin et au Togo. En 1991, il reçoit son « Doctor of Divinity », et en 1993, son « Doctor of Ministry » de Asia Graduate University and Theological Seminary, ainsi que l’« International Culture Prize in Religion ». Evêque depuis 1999, il est le fondateur de L’INSTITUT DE MUSICOLOGIE DE GITEGA en 2013. Il est aussi auteur du livre "THE SWEEPING WAVE", (ISBN : 978-1-4567-8172-9) publié en 2011 aux éditions Authorhouse, Indiana, USA, et aussi "DE L'INANGA A LA GUITARE CLASSIQUE-L'HISTOIRE DE LA NAISSANCE DE LA MUSIQUE BURUNDAISE MODERNE" en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s